Résultats du baromètre cyclable pour Plouzané

Vous avez participé à l’enquête nationale “Baromètre des villes cyclables” à l’automne 2017 et nous vous en remercions vivement. Au total, plus de 113 009 réponses ont été enregistrées, faisant de ce Baromètre la plus grande enquête sur la cyclabilité jamais réalisée en France. Les résultats obtenus ont été présentés au Congrès de la FUB, le 16 mars dernier. A cette occasion, la ministre en charge des déplacements Elisabeth Borne a transmis aux congressistes une vidéo ‘la petite reine doit grandir’ dans laquelle elle annonce un plan vélo sincère, structuré et financé.
Au palmarès des villes de moins de 20 000 habitant.e.s figurent Sélestat (3ème), La Flèche et Sceaux (1ers ex aequo). Qu’en est-il de Plouzané ?

Profil des répondant.e.s
56 répondant.e.s ont évalué le territoire de Plouzané. Il s’agit majoritairement d’hommes (61 %), âgés de 25 à 75 ans et cyclistes au quotidien. Leur motif de déplacement le plus important est de se rendre au travail ou à l’école. Le tourisme arrive en deuxième, suivi par les achats et visites. Si 75 % des répondant.e.s estiment avoir un niveau “bon” voire “expert”, 93 % préfèrent tout de même circuler séparément du trafic motorisé.

Des points positifs et … des progrès à faire.
Les répondant.e.s ont mis en valeur plusieurs éléments favorables à la pratique du vélo à Plouzané. Les grands axes sont jugés sécurisants : Plouzané est classée 3ème sur les 89 communes de moins de 20 000 habitant.e.s sur cette question, avec la note de 3,9 / 6. En outre, les vols de vélos sont plutôt rares et on trouve des itinéraires cyclables rapides et directs.

En revanche, les répondant.e.s pointent le manque d’itinéraires bis lors de travaux et le fait que, comme dans la plupart des communes de cette catégorie, louer un vélo ne soit pas facile. Les répondant.e.s préconisent de renforcer le réseau cyclable pour qu’il soit complet et sans coupures, notamment grâce à la mise en place double-sens cyclables. L’entretien du réseau est aussi proposé pour améliorer la situation à Plouzané.

Au total, Plouzané se voit attribuer la note globale D « Moyennement Défavorable »,  les résultats étant gradués de A+ à G, de « Excellent » à « Très défavorable ». Et, elle est classée 9e sur une centaine dans la catégorie des villes de moins de 20 000 habitant.e.s.

 

Comme nous le confiait Yann-Fañch Kerneis (conseiller municipal de la ville de Plouzané, présent lors de notre AG du 24 mars), les conditions de cyclabilité à Plouzané sont en partie le résultat d’une démarche d’un élu précédent. Il était cycliste et a été moteur d’améliorations dans le domaine des mobilités sur la commune. Il s’agit là d’un exemple (que l’on retrouver aussi ailleurs) où une personne de la collectivité sensibilisée aux déplacements doux et actifs peut réellement influer sur la politique cyclable de la ville. Nous souhaitons que plus d’élu.e.s suivent cette démarche afin de permettre aux habitants de tester d’autres types de déplacements que la voiture au sein d’une ville apaisée.

Tous les résultats sont consultables sur le site parlons vélo et synthétisés dans ce document.

Rendez-vous en 2019 pour la deuxième édition du Baromètre des villes cyclables, qui permettra d’évaluer les progrès accomplis.

Note : dans le Pays de Brest, seules les villes de Brest et de Plouzané ont atteint le seuil de réponses nécessaires pour être recensées. Vous pouvez aussi consulter les résultats pour Brest.

Et, à lire : un article au sujet des ateliers participatifs sur le site de L’heureux Cyclage.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *