BaPaV essaime dans les Abers.

BaPaV essaime dans les Abers

Un atelier réparation de vélo solidaire lors du marché bio de Lannilis

Inauguration le dimanche 2 avril de 9h30 à 12h30 sur le parking du Casino de Lannilis

L’histoire du projet

Voici un peu plus de deux ans, lors de notre temps associatif, nous avions modifié l’objet de notre association pour notamment étendre notre territoire d’action à l’ensemble du Pays de Brest. C’est en effet le territoire qui nous paraissait le plus pertinent pour parler de mobilité.

Le départ depuis Lambé pour le village Alternatiba à Lannilis

Depuis la même époque on a senti qu’il y avait des envies de développer le vélo du côté du Pays des Abers. Le tour de France des alternatives, Alternatiba, était passé dans le coin à l’été 2015, l’occasion pour des adhérents de BaPaV d’accompagner les quadruplettes de la caravanes sur une partie de leur route. Alternatiba c’était aussi un village des initiatives, nous avions organisé un départ de Brest (avec nos amis de Kilt), ça avait été l’occasion de nouer des contacts .

Depuis on s’est rendu compte que de nombreux jeunes de l’AJD (le chantier du père Jaouen) passaient à notre atelier le vendredi pour réparer leurs vélos. C’est à partir de là qu’on a commencé à se dire qu’il y avait quelque chose à faire du côté de l’Aber Wrac’h et de l’Aber Benoît. Aujourd’hui un beau projet va donc voir le jour.

Le projet

L’idée est très simple et se structure autour de 4 acteurs :

– BaPaV ne dispose pas des ressources et d’adhérents du coin pour mener régulièrement des actions dans les abers. Cependant on s’y connaît en création d’atelier et on possède un certain savoir faire technique.

– Alternatiba Abers dispose d’un budget et a pour vocation d’encourager des initiatives telles qu’un atelier de réparation solidaire vélo.

– L’association Kan an Dour met en place depuis un peu plus d’un an un marché bio tous les premiers dimanche du mois sur le parking du Casino à Lannilis.

– Des stagiaires à l’AJD et d’autres gens du coin sont motivés pour animer cet atelier.

BaPaV a acheté pour 200€ de matériel, complété par certains outils, pièces détachées et consommables dont nous faisons don. Ned et William en service civique chez nous, ainsi que tous les autres bénévoles motivés, viendront pour le premier atelier le dimanche 2 avril. Ensuite on laisse le projet s’autonomiser, les bénévoles de coin qui veulent se former pourront passer quand ils le souhaitent à BaPaV pour continuer d’apprendre.

Alternatiba a payé pour le matériel et s’occupera du stockage sur place entre les ateliers.

Kan an Dour accueillera l’atelier sur son marché une fois par mois.

Des bénévoles (jeunes de l’AJD mais pas que) se saisissent de l’opportunité pour animer l’atelier une fois par mois et pourquoi en faire à d’autres moment.

L’atelier du dimanche 2 avril

On vous donne donc rendez-vous le dimanche 2 avril de à 9h30 à 12h30 sur le parking du Casino de Lannilis si vous voulez :

– Apprendre à réparer votre vélo c’est l’occasion rêvée. Bien sûr on sera en configuration atelier mobile on ne pourra pas donc pas résoudre toutes les pannes mais on pourra au moins établir un diagnostic.

– Apprendre à d’autres à réparer leurs vélos. Même si vous n’êtes pas un expert on aura besoin de monde pour animer le stand.

– Nous donner des vieux vélos plutôt que de les jeter. On les réparera pour les revendre à prix modique et avoir plus d’argent pour acheter du matériel ou on les démontera pour avoir des pièces détachées.

Si vous êtes intéressé.e.s pour vous impliquer dans le projet n’hésitez surtout pas à nous contacter (Gwendal au 06.44.00.79.66. ou contact@bapav.org). Quand une équipe se sera constituée sur place on fera suivre les nouveaux contacts.

Plus d’info sur ce qu’est un atelier de réparation vélo solidaire ici : https://www.heureux-cyclage.org/-Qu-est-ce-qu-un-Atelier-Velo-.html

Les autres actualités du territoires

Pour êtes tout à fait complet sur ce territoire BaPaV a également eu une réunion avec le maire de Plouguerneau, sa directrice des services et son responsable des services techniques. Entre conseils sur certains aménagements, constat du manque d’atelier de réparation sur le territoire et projet de recyclerie, les échanges ont été riches et mènerons sûrement à de futures actions sur la commune.

Enfin nous vous informons que Jean-Luc Bleunven, député de la 3ème circonscription du Finistère et membre du club des parlementaires pour le vélo, nous avait attribué une partie de sa réserve parlementaire l’an passé pour mener des actions de sensibilisation dans les écoles et collèges. Dans le cadre des élections législatives il réalisera fin mai un tour de la circonscription à vélo. Nous n’hésiterons bien évidement pas à relayer toutes les initiatives des autres candidats aux élections législatives visant à promouvoir le vélo

Share

Intervention de BaPaV au centre social Les Amarres de Keredern

Dans le cadre du COTEC signé entre Brest Métropole et l’ADEME, BaPaV va mener de nombreuses actions cette année dans les écoles, centres sociaux et collèges. Ça a donc démarré cette semaine où notre petite équipe composée de Gwendal, Ned, Stéphane et Gwen s’est rendue lundi, mardi et mercredi au centre social Les Amarres de Keredern.

Lundi après-midi : Atelier réparation

On le sait, à chaque fois qu’on fait des ateliers mobiles avec les enfants, on a à faire à des vélos en très mauvais état. Ça n’a encore une fois pas dérogé à la règle bien qu’on ait déjà connu pire. Réglage de freins, de vitesses, réparation de crevaison, gonflage de pneu, réglage de selles, distribution de lumières tout y est passé y compris notre bouteille de nettoyant (savon et bicarbonate), tout le monde voulait un vélo super propre!!! Finalement à 4 BaPaViens et avec l’aide des animateurs.trices du centre on a réussi à s’en sortir mais certains avaient des plus grosses pannes. On ne voulait pas les laisser en galère alors on s’est dit qu’on allait recommencer le lendemain en apportant les pièces qui manquaient. On a terminé la journée par un chocolat chaud puis retour au local pour préparer la séance de mardi.

Mardi après-midi : Les modes de transports et les temps de parcours

Alors que Gwen et Stéphane se sont chargé de refaire un atelier pour ceux qui n’avaient pas pu réparer leurs vélos la veille Gwendal et Ned, accompagnés de Typhaine l’animatrice référente du centre social, se sont installés dans une salle. On a d’abord fait un tour des avantages et inconvénients de la voiture, du bus et du vélo. Ensuite on a essayé de repérer quelques endroits dans Brest sur une photo aérienne puis on a préparé la séance du mercredi. L’objectif final était de créer des panneaux avec des lieux fréquentés par les enfants et de définir combien de temps il fallait mettre pour s’y rendre à pied et à vélo depuis le centre social. On a donc discuté pour savoir quels lieu on allait choisir. Puis chacun a fait des paris (parfois fantaisistes il faut le dire…) sur combien de temps ils pensaient que ça mettait à pied pour rejoindre les différentes destinations. Enfin la dernière étape, chrono en main on est allez vérifier combien de temps on mettait effectivement.

 

Mercredi matin : Réalisation des panneaux

Pour cette dernière demi-journée c’est atelier art plastique. Pendant qu’une équipe découpe les pochoirs qu’on va utiliser l’autre choisit les couleurs des panneaux et va les peindre à la bombe. Ça courrait dans tous, ça criait, ça voulait faire un peu tout et n’importe quoi avec la peinture mais Stéphane et Ned s’en sont bien sortis. La dernière étape consistait à appliquer les pochoirs sur les panneaux, pas évident avec des enfants qui n’ont jamais utilisé de bombe à peinture, mais le résultat est plus qu’honnête. L’équipe de BaPaV a ensuite terminé les pochoirs, fait les trous, vissé les fixations puis a posé les panneaux devant le centre social pour un résultat qui en jette!!!

Prochaine étape le collège Anne-Marie Javouhey. On tient à remercier les bénévoles de BaPaV pour leur implication, l’équipe du centre social pour son accueil plus que chaleureux et en particulier Typhaine avec qui on a monté l’animation et bien évidement les enfants qui étaient au top!

Share

La nouvelle prime pour l’achat d’un Vélo à Assistance Électrique (VAE) comment ça marche ?

Sangoku sur un vélo capsule corp., Akira Toriyama

Enfin! A Brest nous n’avions toujours pas d’aide à l’achat de VAE bien qu’il s’agisse d’un outil très intéressant pour développer le vélo sur le territoire. Nous l’avions demandé à plusieurs reprises mais la collectivité n’avait pas souhaité mettre en place cette mesure. Et bien l’État vient à notre secours, comme vous l’avez probablement déjà vu dans la presse une aide nationale existe dorénavant par un décret du 16 février 2017. L’idée de cet article est de vous expliquer concrètement comment ça marche.

Les conditions

  • Le montant de l’aide est fixé à 20 % du coût d’acquisition, hors options, toutes taxes comprises, sans être supérieur à 200€.

  • Le VAE doit être neuf et acquis après le 19 février 2017 et avant le 31 janvier 2018.

  • Il n’utilise pas de batterie au plomb

  • Il ne doit pas être cédé par l’acquéreur dans l’année suivant son acquisition.

  • L’aide ne peut être versée qu’une seule fois à une personne physique

  • Le versement de l’aide est exclusif de toute autre aide, quelle qu’en soit la nature, allouée par une collectivité publique (mais comme rien n’existait ici…)

La démarche

Le téléservice pour faire la demande d’aide sera disponible à partir du 1er mars sur le site de l’ASP

Après l’avoir complété, vous devrez imprimer le formulaire, le viser et transmettre la demande à la direction régionale de l’ASP, désignée sur le formulaire de demande d’aide, accompagnée des pièces justificatives suivantes :

  • Un justificatif de moins de trois mois établissant l’existence d’un domicile ou d’un établissement en France,

  • Une copie d’un justificatif d’identité,

  • Une copie de la facture du cycle à pédalage assisté.

Pour les personnels de l’UBO

Norauto offre 10% de réduction sur ses VAE si vous êtes membre du personnel. Plus d’informations ici.

Share

Apéro Bricolo Jeudi 23 Février à 18h30

Vous êtes maintenant habitués à nos apéros démontage réguliers. Je rappelle tout de même le principe : On démonte les vélos ne pouvant être réparés pour refaire notre stock de pièces détachées. C’est ouvert à tous surtout si vous ne vous y connaissez pas trop en mécanique c’est une super occasion de voir un peu comment fonctionne votre chère bicyclette.

La nouveauté : Comme il n’y pas tant que ça de vélos à démonter on va aussi faire un atelier réparation classique. Pour les mécanos plus confirmés on retape les vélos qu’on a reçu en don pour pouvoir ensuite les vendre.

Dernier chantier : Une session bricolage. On est en plein réaménagement de l’atelier et il y a donc des meubles à créer. On aura le matos et les plans il faudra donc scier, visser, percer, poncer…

Ça se passera jeudi 23 février au local de 18h30 à 21h à peu près.

Comme d’habitude on vous invite à ramener un peu de boire et de manger et beaucoup de bonne humeur, on se chargera de la musique.

Share

BaPaV au Conseil de Brest Métropole

Il a été question de vélo, et plus largement de mobilités alternatives à la voiture individuelle, lors du dernier Conseil de Brest Métropole du 03 février. Ce n’est pas tous les jours…félicitons-nous en. Ces échanges ont pris place dans le cadre d’une délibération visant la modification d’un partenariat entre la collectivité et l’Ademe afin d’y intégrer cette question des mobilités.
Ce partenariat permettra, entre autres, de financer des actions réalisées par Bapav – Brest à Pied et à Vélo auprès des écoles, centres sociaux, collèges, entreprises et grand public dès cette année. Ce programme devrait démarrer dès le 20 février avec le Centre social et culturel de Keredern – Les Amarres.
La vidéo n’est pas complète, il manque la fin de l’intervention de Yann-Fanch Kerneis (élu chargé des mobilités actives) et la réponse d’Alain Masson (élu chargé des déplacements) – début de la délibération à 30:10. On remercie toutefois chaleureusement les sycophantes vidéastes de filmer depuis quelques mois les conseils municipaux et métropolitains, permettant ainsi à tout.e un.e chacun.e de voir la partie immergée de l’iceberg de notre démocratie locale.On vous laisse apprécier les différentes interventions.

Share

28 février \\ ESS en mouvement

Apprendre à des gens à faire du vélo, développer la pratique du vélo et de la marche, mener des actions de sensibilisation et d’éducation sur la mobilité ce n’est pas facile à quantifier et à valoriser. Pourtant BaPaV produit de nombreuses externalités positives (https://fr.wikipedia.org/wiki/Externalit%C3%A9…) pour la société. Si le sujet vous intéresse ce rendez-vous est fait pour vous.

L’image des acteurs de l’ESS reste celle d’une économie subventionnée, peu professionnalisée, fragile, accessoire, leurs apports spécifiques au territoire ne sont pas valorisés, leur volonté d’allier l’économique au social et à la solidarité dépréciée…

> POURTANT L’ESS représente 16,5% de l’emploi ETP sur le Pays de Brest !

Pourquoi ne sommes-nous pas perçus à la hauteur de ce que nous développons réellement ?

Nous pensons qu’il est temps, en tant qu’acteurs ancrés dans les spécificités de nos territoires, de tout mettre en œuvre pour être associés à la construction des politiques publiques. Nous voulons participer à un projet de territoire innovant, écologiquement responsable, participatif et solidaire.

Nous vous proposons ainsi d’échanger sur les formes que pourraient prendre ces démarches vers les collectivités et les moyens que nous pourrions y consacrer collectivement lors de cette rencontre.

INFOS COMPLETES : Courrier_ESSenmouvement

Share

Et si on réenchantait nos places publiques?

Et si on réenchantait nos places publiques? Voilà une question pour la BaPaV. On vous invite donc cher.e.s adhérent.e.s à venir participer à la table citoyenne sur le sujet demain à 18h30 à la MPT du Guelmeur. Plus d’infos ici

Share

Des vélos avec un peu d’R ( mais que vous pourrez revenir gonfler à BaPaV)

BaPaV et la Recyclerie Un peu d’R étaient déjà partenaires depuis plusieurs années mais on va essayer de développer un peu plus ça cette année. Dans un premier temps on va proposer sur notre site internet et sur notre page facebook les vélos de la recyclerie à vendre . Pour l’instant ils sont à l’entrepôt et il faut les contacter avant d’aller l’essayer mais bien tôt ils seront peut-être dispo dans leur nouveau magasin de kérinou situé à la place de l’ancien soul food café. On vous en dira plus dès que ça avancera, en attendant n’hésitez pas à passer et à acheter votre vélo en chèque, espèce ou en Heol bien sûr!

Contact Un peu d’R : Matthieu Harel – 09.72.47.71.93 / 07.82.42.84.42 – matthieu.harel@unpeudr.fr

Share

Création de 2 listes d’échanges sur le vélo-cargo et sur le voyage à vélo

BaPaV c’est un peu la maison du vélo, on commence a connaître une partie non négligeable des cyclistes brestois. On est aussi le lieu où les gens viennent se renseigner, or les questions du voyage à vélo et du vélo-cargo sont revenues plusieurs fois.

On a donc décidé de créer deux listes d’échanges. L’objectif est que les expérimentés (voyageurs et velocargistes) conseillent les novices. Plus largement l’idée est d’offrir un espace d’échange autour de ces deux thématiques. Si vous êtes intéressés n’hésitez donc pas à vous inscrire ici pour le vélo-cargo (https://listes.infini.fr/bapav.org/info/velo-cargo-brest) et là pour les voyages à vélo (https://listes.infini.fr/bapav.org/info/voyage-velo-brest). Si vous pensez que d’autres sujets peuvent donner lieu à la création de listes d’échange n’hésitez pas.

Share

Des chiffres sur la pratique du vélo en France et plus particulièrement à Brest

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu de chiffres sur la pratique du vélo à Brest. Et bien l’Insee a réalisé un travail très complet sur la pratique du vélo pour les trajets domiciles-travail. Ce n’est hélas pas une surprise mais Brest est bien en retard avec 2,9% de part modale pour la petite reine. On encore très loin des 10,1% de Rennes et en dessous de la moyenne nationale (4% pour les villes entre 100 000 et 200 000 habitants, 6% pour les villes supérieures à 200 000 habitants).
L’étude complète ici : https://www.insee.fr/fr/information/2555376
Share