Baromètre des villes cyclables : les cartes des points noirs à Brest

Avec 780 réponses au baromètre des villes cyclables à Brest, chiffre en hausse de 32% par rapport à l’édition de 2017, et cinq fois plus de villes qualifiées pour le palmarès sur le Pays de Brest, les Brestoises et Brestois montrent leur fort intérêt pour la pratique du vélo. D’ores et déjà, et avant l’analyse de l’ensemble des résultats, voici les cartes des points et tronçons noirs résultant de cette enquête. (Toutes les cartes sont disponibles ici : https://carto.parlons-velo.fr/) .
Pas de surprise : on retrouve les zones dont nous parlent les cyclistes lors de nos multiples rencontres (remontées des adhérents et du grand public lors de la Foire St Michel et du Village Climat-Déclic, signalements sur Vigilo…) : pont de l’Harteloire, rue de la Porte, place Albert 1er, boulevard Montaigne, etc. Ces axes, qui sont également des points de passages très empruntés, montrent que, malgré les importants efforts fournis par la mairie ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire. Car en effet, avec une part modale de 2,5% en centre-ville et de 1,5% sur la commune, et bien que l’on observe une augmentation réelle de sa pratique ces derniers temps, le vélo reste encore trop peu utilisé. Et cela n’est pas étonnant. Rappelons un des résultats du baromètre 2017 : l’affirmation “le réseau me permet d’aller partout de façon directe et rapide” a obtenu la note de 2,4/6 et la sécurité des aménagements celle de 3/6.

Ceci est connu : la pratique du vélo ne connaît de véritable démocratisation que lorsque des aménagements cyclables de qualité sont mis en place. En témoigne l’exemple de Paris : la part modale du vélo a augmenté de 54% entre 2018 et 2019, résultat de l’aboutissement des 1000km de pistes cyclables de qualité construites par la municipalité. Il n’y a pas de secret : construisez des routes, vous aurez des automobilistes ; construisez des pistes cyclables, vous aurez des cyclistes. C’est pourquoi Bapav s’engage aujourd’hui dans les municipales : nous discutons avec les listes sur la place du vélo et nous leur demandons de prendre des engagements concrets en faveur du vélo. Ce travail est en cours, notre plaidoyer est publié, les listes y travaillent. Plus de nouvelles bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *